Les gouvernements se positionnent pour récolter les avantages économiques

Après que le gouvernement de l’Ontario ait introduit des règlements permettant le contrôle des véhicules sans conducteur sur les routes et autoroutes de la province, des villes comme Windsor et Stratford démontrent à juste titre un intérêt à devenir des sites d’accueil. Ces municipalités comprennent les avantages économiques qui accompagnent de tels essais.

En plus de M-City, l’État du Michigan est l’élaboration d’un site d’essai pour véhicules autonomes de 330 acres.

Et les grandes nouvelles de ces dernières semaines provenaient du secrétaire aux Transports Foxx qui a annoncé que l’administration Obama propose de dépenser près de 4 milliards $ en une décennie pour accélérer l’acceptation de voitures sans conducteur sur les routes américaines. Quelques faits saillants :

  • 4 milliards $ pour susciter le développement de voitures autonomes sur 10 ans
  • réglementations nationales unifiées sur les voitures autonomes
  • collaboration avec les gouvernements des états et l’Association américaine des administrateurs de véhicules automobiles dans les six mois pour élaborer des règles pour les véhicules autonomes.

L’annonce par Transports Secrétaire Foxx a été bien reçue par les développeurs de la technologie sans conducteur, en particulier après les projets de règlements de déploiement libérés le 16 décembre 2015 par le DMV de la Californie. Le ministère tient actuellement des consultations avant de finaliser ces règlements.

%d blogueurs aiment cette page :