Positionnement pour la mobilité du futur

La ville de Los Angeles et Xerox ont annoncé un nouveau projet-pilote qui réunit les options de transport public et privé dans une seule application mobile personnalisée pour la ville, Go LA. Les utilisateurs de l’application gratuite pourront d’abord sélectionner le type d’options de transport qui les intéresse (Motos ? La société de covoiturage du jour ? Le mode de transport à proximité ?), puis trier les résultats par ce qui est le plus rapide, le moins cher ou le plus vert. Xerox, qui paie la note pour le pilote initial, espère également déployer les capacités de paiement et de planification.

GM a annoncé la création de l’équipe de produit et de la technologie pour les véhicules autonomes.

Un nouveau rapport révèle qu’un programme de taxi sans conducteur est déjà en cours à Séoul, en Corée du Sud. Ils ont conduit les étudiants dans un campus pendant six mois avec absolument aucun accident.

Ford a annoncé qu’elle triplait sa flotte de véhicules autonomes en 2016, augmentant son total à 30 véhicules d’essai sur la route. Elle annonce également une intégration novatrice avec Amazon : un logiciel de Ford à bord des véhicules va bientôt se connecter avec les périphériques des maisons connectées, en particulier l’Amazon Echo.

Plus de collaborations ont été annoncées. En voici quelques-unes :

  • Volvo Cars et Ericsson sont à développer un service médias intelligents en diffusion en continu pour les voitures autonomes.
  • Samsung ferait équipe avec BMW pour développer le cerveau du véhicule autonome. En décembre 2015, Samsung a annoncé qu’elle a mis en place une nouvelle équipe pour cibler le marché automobile. La société lorgne le marché à croissance rapide pour les composantes automobiles, les logiciels et les services. Ce marché est estimé à environ 500 milliards de $.
  • On rapporte que la compagnie chinoise Baidu accélérerait la cadence pour développer son unité de véhicule autonome dans le but de rivaliser avec les autres géants de la technologie. Dans le cadre de ses efforts, elle a établi un partenariat avec BYD, le constructeur du véhicule chinois.
  • Ford a annoncé une collaboration avec QNX, dans l’espoir de créer un standard dans l’industrie pour l’intégration des applications de téléphones intelligents pour les voitures. Les deux sociétés vont travailler ensemble pour aider les conducteurs à rester connectés tout en gardant les yeux sur la route. Hmmm… çà ne nous semble pas sûr du tout ! Malgré le fait que BlackBerry (par QNX) œuvre dans le domaine des véhicules autonomes depuis un certain nombre d’années, il semble que cette technologie bénéficierait d’une plus grande concentration des efforts de l’entreprise.
  • Et, en passant, le partenariat très publicisé entre Google et Ford pour la création d’un véhicule autonome n’a jamais abouti.

En Inde, Tata prévoit de lancer le premier véhicule sans conducteur indigène du pays.

Et avec les nouvelles prévisibles, Google fera de son entreprise de voiture autonome une entreprise Alphabet en 2016.

%d blogueurs aiment cette page :