L’électrification des transports

Comme l’a montré l’accord conclu au COP21, les gouvernements du monde entier se tournent vers le transport électrique comme solution à la lutte contre le changement climatique… à juste titre. Une étude récente menée par l’Union of Concerned Scientists conclut que les véhicules électriques ont essentiellement battu les voitures à essence dans les émissions.

La réduction des émissions provenant du transport en favorisant l’adoption de véhicules à émission zéro et de véhicules hybrides branchables est un élément-clé de la nouvelle stratégie de changement climatique de l’Ontario. Le gouvernement de l’Ontario a également annoncé un programme de charge incitatif pour les VE des secteurs résidentiels et d’affaires.

Une autre nouvelle environnementale canadienne positive: le Manitoba se joindra à l’Ontario et au Québec afin d’introduite un système de plafonnement et d’échange pour les grands émetteurs de carbone.

Québec est un des signataires de la ZEV Alliance internationale.

Sur la côte ouest du Canada, les conseillers municipaux de Vancouver doivent voter sur une stratégie énergétique ambitieuse qui ferait que la ville obtienne chaque joule de puissance à partir de sources renouvelables d’ici 35 ans.

À Montréal, Taxelco a lancé son service de taxi électrique appelé Téo.

Et, dans la toujours excitante Silicon Valley, Faraday Future, une mystérieuse entreprise en démarrage, fabricant de véhicules électriques, avec 400 employés, prévoit construire une usine de 1 milliard $. La société dévoilera son véhicule au CES 2016.

%d blogueurs aiment cette page :