Planification gouvernementale

Chaque semaine, plusieurs articles sont écrits à propos de l’impact des véhicules autonomes sur les recettes publiques. Un des impacts évidents est la réduction du chiffre d’affaires due à l’utilisation de véhicules sans conducteur respectueux de la loi (aucune infraction pour conduite avec facultés affaiblies, pas de vitesse excessive, …). Ce qui est surprenant pour nous est qu’il y a des juridictions qui font des plans pour les 10, 15, 20 prochaines années sans prendre cet impact en considération. Un des plus grands investissements dans l’infrastructure routière en Amérique du Nord, le pont Champlain / le projet de l’échangeur Turcot, n’ont même jamais considéré l’arrivée des véhicules sans conducteur dans la décennie à venir, malgré le fait que l’infrastructure est construite pour durer plus de 50 ans. Décision intelligente ?

Et puis, il y a les juridictions qui donnent le rythme à suivre aux autres. Comme Helsinki qui poursuit ses plans pour éliminer le besoin de propriété d’un véhicule personnel pour 2020. Ils sont à considérer ce qu’ils feront avec les espaces de stationnement alloués aux voitures d’aujourd’hui. Nous consacrerons un prochain bulletin à explorer les plans de Helsinki avec l’un de ses principaux architectes : le chef de la direction de SES Finlande, Sampo Hietanen.

%d blogueurs aiment cette page :