Nouvelles du monde entier

Le KAMAZ de la Russie serait à créer une ville artificielle comme terrain d’essai de conduite autonome. La compagnie a déclaré qu’elle prévoit développer une vingtaine de prototypes de véhicules sans conducteur pour une variété d’utilisation d’ici 2020.

En Grande-Bretagne, le Commons Transport Committee a indiqué que plus doit être fait pour rendre le pays prêt pour la révolution automobile. Les normes internationales, la clarification des responsabilités et de l’utilisation des données sont parmi les éléments qui ont été soulevés par le Comité. Tout ce qui est décidé par la Grande-Bretagne ou une autre juridiction préparera le terrain pour d’autres pays à travers le monde.

Le gouvernement britannique est encouragé par des études indiquant que la technologie de l’auto-conduite permettra de générer 320 000 emplois dans le pays et stimulera l’économie du Royaume-Uni par l’apport de 51 milliards de livres.

L’Allemagne, avec plus de 1 million de membres d’autopartage, est en train d’élaborer de nouvelles règles pour promouvoir le partage de voiture. Le ministre des Transports du pays a déclaré que son ministère « travaille sur des plans visant à encourager le partage de voiture. Les mesures envisagées comprennent entre autres places de stationnement des gratuites et dédiées. »

Des essais de véhicules sans conducteur ont eu le feu vert en Suisse.

L’aéroport de Bruxelles fera la démonstration d’autobus automatisés dans le cadre de CityMobil2.

Adelaide tente de devenir la ville-pilote de l’Australie pour les véhicules sans conducteur. L’État et les gouvernements fédéraux travaillent à y arriver.

%d blogueurs aiment cette page :