Des progrès considérables… mais plus de travail nécessaire

En avril, Delphi a complété le premier voyage d’un océan à l’autre, traversant les États-Unis de San Francisco à New York en mode autonome… enfin presque. En fait, tout près de 3 400 miles ont été parcourus à 99 % en mode totalement autonome. Le 1 % restant a nécessité l’intervention du conducteur. Il est fantastique de constater que beaucoup de choses peuvent être réalisées sans intervention humaine, mais ce dernier 1 % implique des situations que de nombreux conducteurs rencontrent régulièrement sur la route et devront être réglées avant qu’un tel véhicule soit capable de rouler sur les routes et les autoroutes d’aujourd’hui.

%d blogueurs aiment cette page :