Les assureurs et la mobilité intelligente

Jusqu’à tout récemment, faire une présentation sur la technologie de véhicule autonome à un auditoire d’assureurs représentait une bataille de déni. Aujourd’hui, la conversation a changé. Munich Re est l’un des assureurs qui se sont exprimés sur le sujet à travers un certain nombre d’activités, notamment en devenant le premier membre de l’industrie de l’assurance à se joindre à l’Université du Mobility Transformation Center de l’Université du Michigan.

La connectivité représente également des défis pour les assureurs ce qui pourrait également provoquer des baisses de primes.

La Casualty Actuarial Society a mis sur pied un groupe de travail sur les Véhicules Autonomes pour assurer que les actuaires de sinistres ont la possibilité de travailler en partenariat avec les ingénieurs et les chercheurs de façon à comprendre correctement et à assurer ce nouveau risque. Les assureurs devront participer à des projets pilotes qui fourniront les données nécessaires pour assurer la pertinence dans ce domaine.

Photo: Syda Productions /Shutterstock.com

%d blogueurs aiment cette page :