Les drones dans l’assurance et au-delà

« Les drones font leur chemin hors du champ de bataille, dans le courant dominant des applications commerciales. Après une interdiction générale pendant de longues années sur les drones à usage commercial, la Federal Aviation Administration (FAA) a, à la fin mars, accordé 48 dérogations pour l’utilisation de drones commerciaux et a établi une politique provisoire afin d’en accélérer l’autorisation. State Farm et AIG ont été les premiers assureurs autorisés par la FAA pour tester et étudier les drones en mars, et USAA est devenu le troisième en avril.»  Depuis lors, Erie Insurance a annoncé l’utilisation de drones « comme un moyen d’atténuer les défis de sécurité actuels pour nos ajusteurs qui, parfois, peuvent être à risque d’accidents ou de blessures » et de rendre le processus de demandes de règlements plus efficace.

En avril, Zurich Canada a annoncé qu’elle avait lancé un produit d’assurance pour drones. Il est fantastique de voir les assureurs canadiens s’impliquer tôt dans le match. Plus d’assureurs introduiront de telles couvertures alors l’utilisation de drones se développe. Selon une enquête de Munich Re, l’utilisation de drones pourrait bientôt devenir une pratique courante pour 40 % des entreprises.

En mai, la FAA a annoncé un partenariat avec l’industrie pour explorer les prochaines étapes des opérations de drones.

En première mondiale, des chercheurs ont développé une méthode permettant aux drones de se recharger en vol. Cela représente potentiellement un changement important dans cette industrie émergente.

 

%d blogueurs aiment cette page :