Mockville, Michigan: où les voitures robots circuleront (idéalement, sans faire d’accidents)

Une ville et une banlieue simulée spécialement construite pour l’essai des véhicules autonomes  vont ouvrir cet automne sur 32 acres à l’Université du Michigan sur le Campus Nord à Ann Arbor, Michigan.

La Mobility Transformation Facility comprendra des routes droites et courbes en asphalte et en béton, et comprendra des panneaux de signalisation, des feux de circulation, des voies convergentes, des ronds-points, un passage à niveau, des trottoirs et des lampadaires.

Des façades de bâtiments en bordure de route simuleront l’environnement visuel, et de barils de construction ainsi que des panneaux de signalisations simuleront des travaux de voirie. Il y aura même, ultimement, un «piéton mécanique » qui pourra non seulement marcher sur les trottoirs, mais peut-être se lancer dans la circulation.

La première voiture à utiliser ses routes sera une Ford Fusion hybride automatisée. Son fabricant prend soin de souligner qu’il envisage « un avenir dans lequel les êtres humains restent derrière la roue et les technologies automatisées améliorent leurs capacités, » bien que d’autres partis vont plus loin, dans le but d’éliminer la tâche de pilotage complètement au conducteur d’aujourd’hui.

L’université appelle cela une «expérience de transport», et elle est financée conjointement par les gouvernements locaux et régionaux, les grands constructeurs automobiles, et le collège de l’ingénierie de l’université.

L’objectif est de faire du Michigan – toujours la demeure de trois des quatre constructeurs automobiles américains – la plaque tournante nord-américaine pour la recherche sur l’auto conduite et de la technologie de la voiture connectée.

Source : JOHN VOELCKER, Green Car Reports

Cliquez ici pour lire l’article complet depuis sa source

 

 

%d blogueurs aiment cette page :